Steeves Emmenegger

20 ans d'expérience dans la gestion d'entreprise et la direction des ressources humaines au sein des milieux de l'industrie, de la banque, du bâtiment, de la distribution et du social.

Après une formation bancaire, il commence sa carrière auprès de la défunte Société de Banque Suisse à Genève et à Zurich, dans le retail banking, ainsi qu’à la table des marchés. Steeves Emmenegger prend ensuite la responsabilité commerciale pour la Suisse alémanique d’un distributeur de textile. A l’issue de cette expérience, il se voit confier la direction de la filiale allemande, puis de la filiale autrichienne du groupe.

Il se dirige ensuite dans le recrutement. Il prend la responsabilité d’un cabinet de recherche et de sélection de cadres bancaires et commerciaux actif à Lausanne, ainsi qu’à Genève.

En janvier 1990, Steeves Emmenegger entre dans le Groupe Zschokke (www.implenia.com) comme responsable du personnel pour le siège de l’entreprise à Genève. En parallèle, il complète sa formation à l’Université de Genève avec un post-grade en gestion des ressources humaines. Au sein du Groupe Zschokke, il prend rapidement la direction des ressources humaines de la région de Genève, qui compte alors près de 1200 personnes, puis il dirige les ressources humaines pour la Suisse romande. Confronté à un redimensionnement massif lié à une conjoncture très défavorable, il s’occupe des négociations avec les syndicats et met en place des solutions de retraites anticipées. Il trouve également des solutions de reclassement pour les personnes licenciées, sous forme d’antennes emploi au sein même de l’entreprise. Ce dispositif permet à une grande partie des collaborateurs concernés de retrouver un emploi. Steeves Emmenegger quitte ses fonctions en 1995, après avoir coordonné la fonction RH pour l’ensemble du groupe (5000 personnes), dont il a contribué à mettre en œuvre le concept de gestion des RH.

En 1995, Steeves Emmenegger prend la direction générale de PRO, entreprise sociale privée à Genève (www.pro-geneve.ch), qui compte alors une centaine de collaboratrices et collaborateurs. Modèle d’entreprise sociale non subventionnée par l’Etat, PRO offre ses prestations aux plus prestigieuses sociétés industrielles genevoises. Sa particularité ? Elle emploie des personnes au bénéfice de rentes d’invalidité. PRO obtient en 1997 sa certification ISO 9002, une première pour une entreprise de ce type. Convaincu par la pertinence d’un concept de gestion axé sur le développement durable, Steeves Emmenegger fait de PRO une pionnière en la matière en obtenant la certification écologique ISO 14001. Il développe en parallèle un cockpit de gestion basé sur des indicateurs quantitatifs et qualitatifs dans les domaines économiques, sociaux et écologiques. Il quitte ses fonctions en 2001, en ayant doublé le chiffre d’affaires et les effectifs. Il entre ensuite au Conseil de Fondation, qu’il préside de 2002 à 2006.

Steeves Emmenegger dirige ensuite la fonction Ressources Humaines pour le Groupe Mirabaud & Cie (www.mirabaud.com), établissement bancaire privé fondé en 1819. Basé à Genève, le groupe est présent à Zurich, Londres, Montréal, Toronto, Hongkong et Nassau. Dans ce cadre, il a notamment proposé et mis en place un nouveau concept de gestion des RH.

Il a également piloté la «task force» qui a redéfini la stratégie du centre de formation des banquiers privés.

Pendant 3 ans, il a présidé le CRQP (www.crqp.ch), le plus important centre de formation en gestion des ressources humaines de Suisse romande. Avant cela, il a siégé dans son Comité durant plus de 10 ans.

Depuis 2003, Steeves Emmenegger tient une chronique dans le quotidien suisse «Le Temps» (www.letemps.ch).

En mars 2004, il décide d’ouvrir sa société de conseils, Emmenegger Compétences Conseils, qui voit le jour en juillet de la même année.

Le 1er janvier 2007, il est nommé par le Conseil d’Etat genevois comme président de l’Office cantonal des assurances sociales (www.ocas-ge.ch). Cet office emploie plus de 400 personnes et regroupe la Caisse cantonale genevoise de compensation et l’Office cantonal de l’assurance-invalidité.

Il assume également un rôle d'administrateur indépendant auprès de Conseils d'administration de différentes PME.